Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Temps Additionnel

Unai Emery, itinéraire d'un surdoué

14 Avril 2014 , Rédigé par Adrien Boutroue Publié dans #Sport

Unai Emery, itinéraire d'un surdoué

Unai Emery, 42 ans, est depuis le 14 janvier 2013, l'entraineur du FC Seville et sûrement l'un des meilleurs entraineurs espagnol de sa génération. Il suffit de jeter un œil plus approfondi à son parcours pour s'en convaincre.

Ce basque espagnol, milieu de terrain de formation, a connu une carrière de joueur dans un anonymat relatif, effectuant la majorité de ses matchs en deuxième et troisième division espagnole. Il n'a connu la Liga qu'à 5 reprises pour 132 minutes de jeu (dont 0 en tant que titulaire) avec son premier club professionnel que fut la Real Sociedad. Sa carrière commencée en 1990 se terminera en 2005 dans le club de Lorca, le début de sa carrière d'entraineur. Encore joueur, il devient également entraineur de ce club en plein milieu de la saison 2004-2005 et fais monter le club, alors en troisième division, dans l'antichambre de la Liga.

Pour sa première saison complète en tant qu'entraineur, il permet au club de rêver à une deuxième accession consécutive mais échoue finalement lors d'une saison bouclée à la 5ème place. Une place très honorable voir improbable pour un club venu de l'étage inférieur. Il reçoit pour cet exploit, le titre de meilleur entraineur de deuxième division.

Le club d'Almeria, détectant le potentiel énorme de ce tout jeune entraineur, l'arrache au club de Lorca (qui ne se remettra pas de ce départ avec une 21ème place lors de la saison suivante et se retrouvant par la même occasion relégué). Bien vu de la part d'Almeria puisque Unai Emery réussit à faire monter le club dès sa première saison avec une belle 2ème place au final. Il reçoit à la fin de la saison, et pour la deuxième fois consécutive, le titre de meilleur entraineur.

S'ensuit lors de la saison suivante, une belle 8ème place glanée en fin de saison par le nouveau promu. Unai passe, en seulement 4 années en tant qu'entraineur, de la troisième division à la Liga après avoir acquis deux montées avec deux club différents. Valence qui est à la recherche d'un entraineur, après la mauvaise saison de Ronald Koeman, limogé en avril 2008 et qui a mené le club à une modeste 10ème place finale, sent le bon coup et engage alors Unai Emery, qui a,malgré son jeune âge, déjà fais ses preuves dans ce métier.

Il ne décevra pas les dirigeants en redressant le club vers les hauteurs du classement. Il finit 6ème lors de sa première saison pour ensuite finir 3ème lors des trois saisons suivantes, de 2009 à 2012, derrière le Real Madrid et le Barça.

Il va alors se mettre en danger en quittant le championnat espagnol pour rejoindre à la fin de la saison 2012, le Spartak Moscou. Expérience qui prendra vite fin, après 25 matchs sur le banc, lors d'une défaite cinglante contre l'ennemi juré, le Dynamo Moscou sur le score de 5 buts à 1.Il est limogé le 25 novembre 2012. C'est le premier véritable coup dur pour cet entraineur, habitué aux succès.

Heureusement pour lui, il ne va pas tarder à retrouver un club dans son pays, où il réussi si bien. En effet, le FC Séville, entrainé alors par Michel, n'obtient pas les résultats escomptés et a du mal a retrouvé ses gloires d'antan. Avec une saison 2012 finit à la 9ème place et un dernier titre remporté en 2010 en coupe d'Espagne.

Après une victoire en sept matchs et une 12ème place en janvier, Michel est limogé et est donc remplacé par Unai Emery, de retour au pays. Il finit la saison 2012-2013 à la 9ème place sans avoir pu vraiment mettre en place sa touche personnelle et avec un effectif à renouveler.

Ainsi cette saison, et malgré les départs de cadres du club tels que Jesus Navas, Gary Medel et Negredo, il effectue un recrutement audacieux, à son image, avec pour principales arrivées Carlos Baca (en provenance de Bruges) et Kevin Gameiro (en provenance du PSG). Il ressort du mercato avec une balance de transferts positive de 60 millions d'euros, tout en conservant des hommes forts du club comme Reyes, Rakitic ou Fazio. Il en a profité aussi pour rajeunir un effectif qui a désormais une moyenne d'âge de 24,7 ans (le 6ème plus jeune effectif de la Liga).

Le blian de son retour en Liga après son expérience à Valence est positive, Séville est 5ème du championnat même si la ligue des champions sera dure à aller chercher avec 6 points de retard sur Bilbao à 5 journées de la fin. Ses recrues offensives se révèlent très bonnes avec 13 buts pour Gameiro et 14 pour Baca. Le club peut afficher des ambitions après quelques années de doute, avec à ses commandes un Unai Emery qui vise toujours plus haut et plus loin. A rajouter à cela, un parcours en ligue Europa de qualité puisque le club est en demi-finales de la compétition après avoir éliminé Porto en quarts. Le soleil est au beau fixe sur Sanchez Pizjuan et pour son jeune entraineur de 42 ans.

Néanmoins, Séville risque d'avoir du mal à le conserver si de grosses écuries telles que le Barça, qui vit une saison difficile, ou la sélection espagnole s'intéresse à lui dans un futur proche.

Unai Emery est promis à un brillant avenir, et ne devrais pas tarder à devenir l'un des meilleurs entraineurs du monde. Il en a le talent et surtout à le temps en sa faveur pour le prouver...

Adrien Boutroue

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article