Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Temps Additionnel

USAP-OYONNAX, un match sous haute tension

11 Avril 2014 , Rédigé par Adrien Boutroue Publié dans #Sport

USAP-OYONNAX, un match sous haute tension

Qui l'aurait cru? Qui aurait pensé que ce match contre Oyonnax allait être LE match de la survie? Personne et pourtant à trois journées de la fin, ce match sent la poudre.

Aimé Giral, bastion, à la réputation d'être imprenable, est devenu cette année un stade "banal", où la plupart des équipes viennent pour prendre des points et où la ferveur catalane s'éteint de matchs en matchs.

L'USAP qui avait pour ambition de renouer avec les phases finales cette saison est allée de désillusion en désillusion depuis le mois de novembre. A partir du 2 novembre exactement, date du premier match officiel opposant Oyonnax (promu de pro d2) à l'USAP (candidat déclaré aux phases finales). On pourrait décrire ce match comme le tournant de la saison pour les "sangs et or". Une défaite 22 à 9, la tête basse sans aucun fond de jeu. Cette défaite dans l'Ain aurait pu rester sans conséquences, juste un match sans, une erreur de parcours.Mais il n'en a rien été et l'USAP a enchainé 5 revers consécutifs, des doutes pleins la tête, pour se retrouver dans la deuxième partie de tableau. S'en est suivi une grosse période de doute, qui plongea définitivement l'USAP dans les abysses du classement à lutter pour sa survie dans l'élite.

Voilà, en quelques mots, pourquoi l'USAP se retrouve à jouer un match décisif pour sa survie dans l'élite. 4 victoires sur les 13 derniers matchs, c'est un rythme loin du standing de l'USAP, loin de ses ambitions.

Alors comment aborder ce match de la peur? Pour Oyonnax, la préparation de ce match ne devrait pas changer par rapport aux autres rencontres. Ils savent depuis leur montée en top14 qu'ils devront batailler pour se maintenir, ils ont donc pour eux, l'habitude et la connaissance de ce type de rencontres, où la peur et la pression prennent le pas sur le jeu. Nul doute qu'ils répondront présent ce soir à Aimé Giral.

La vrai interrogation se situe plutôt du côté de l'USAP. L'effectif n'est pas prêt pour jouer ce genre de match. En tout cas, ils n'en ont pas l'habitude. On l'a vu contre Bayonne, Brive et Biarritz. Certes des victoires, mais toutes étriquées et où la chance leur a permis de s'en sortir. On se souviendra de la pénalité tentée contre Bayonne avant la mi temps qui toucha le poteau et où l'opportunisme d'un Sofiane Guitoune, en forme internationale, permis de marquer l'essai sur une action donc à zéro passe. Cette essai changea tout et permis à l'USAP jusque là bousculée de l'emporter. Même chose contre Biarritz, un essai marqué sur une erreur de placement du BO qui permettait aux catalans de répondre à l'essai de Brew sur une action de première main. Des match à couteaux tirés à domicile mais des victoires au final, et c'est bien là le principal pour une équipe qui joue le maintien.

Ce match sent donc la poudre entre une équipe catalane qui ne sait plus jouer et une équipe d'Oyonnax qui vient à Perpignan pour frapper un grand coup dans la course au maintien. Oyonnax n'a, avec 2 points d'avance, rien à perdre. Elle serait bien inspirée donc d'envoyer du jeu face à une équipe qui jouera avec la peur au ventre et qui a perdue son jeu depuis quelques mois maintenant. Le match se jouera sur quelques détails notamment sur la discipline (point faible des catalans) et la gestion des temps faibles. Nulle doute que les deux équipes ne seront séparées que de quelques points au coup de sifflet final.

Amateur de beau jeu, passez votre chemin, là n'est pas le sujet avec 2 équipes qui jouent pour leur survie. Seule la victoire compte. Premier élément de réponse à 18h30 dans un stade d'Aimé Giral qui sera chauffé à blanc...

Adrien Boutroue

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article